La Collection

Ampoule à incandescence

CSTMC/SMSTC - Tom Alföldi - 1992.0186 


Lieu actuel :

Musée des sciences et de la technologie du Canada

Provenance :

Ontario Hydro a fait l’acquisition de cet artefact pour son Museum of Electrical Progress à la fin des années 1960 et, en 1992, la société a placé l'ampoule dans la collection nationale.

Historique technique :

La conception de cette lampe à incandescence repose sur le principe que lorsqu’on chauffe des conducteurs placés sous vide, ceux-ci produisent de la lumière. Enfermés dans un globe de verre, les conducteurs n’utilisent pas d’oxygène pour produire de la lumière; les ampoules incandescentes s’avéraient donc plus sécuritaires et plus propres que les lampes à arc. Les premières ampoules incandescentes, comme celle-ci, se composaient d’un filament de carbone, d’une tige de verre et d’une base en métal de type Thomson-Houston qui s’insérait fermement dans une douille. La lumière produite par cette lampe équivalait à 16 bougies ou à 50 watts.

Historique :

Pour la maison, les ampoules incandescentes convenaient mieux que les lampes à arc qui étaient simplement trop grosses et produisaient trop de lumière. Le système à incandescence était mieux adapté à l’éclairage de petits espaces fermés et permettait un contrôle plus précis de la distribution de la lumière. De plus, étant donné que le filament était résistant et qu’il avait un taux d’évaporation moins élevé, les lampes à incandescence duraient plus longtemps que les lampes à arc.

Retour au haut de la page