La Collection

« Dernier » Crampon du Canadian Pacific Railway

CSTMC/SMSTC – 1985.0916 


Lieu actuel :

Réserve des collections

Provenance :

En 1985, Lord Strathcona, arrière-petit-fils de Donald A. Smith, premier Lord Strathcona, a fait don de ce crampon de rail à la société Chemin de fer Canadien Pacifique Limitée (CFCP) pour souligner le 100e anniversaire de l’enfoncement du dernier crampon du chemin de fer transcontinental, à Craigellachie (Colombie-Britannique), le 7 novembre 1885. La société en a ensuite fait don au Musée.

Historique technique :

Ce crampon a sans doute été moulé dans une fonderie de l’Est du Canada. Il comptait parmi les quelque 30 millions de crampons enfoncés par environ 30 000 ouvriers pendant la construction du chemin de fer qui s'étend sur presque 3 000 milles (4 800 kilomètres) entre Montréal et Port Moody (Colombie‑Britannique). Les crampons étaient nécessaires pour bien assujettir les rails aux traverses de manière à ce que ceux-ci soient toujours parfaitement parallèles l’un à l’autre. On emploie encore les crampons aujourd’hui, sauf que les ouvriers les enfoncent à l’aide d’un appareil automatisé.

Historique :

Comme le président du CFCP, George Stephen, était en Angleterre à l'époque, l’honneur d’enfoncer le dernier crampon est revenu à son cousin et loyal allié, Donald A. Smith. Peu habitué à faire ce genre de travail physique, Smith a fait plier le crampon à sa première tentative. Des ouvriers lui en ont fourni un deuxième qu'il a réussi à bien enfoncer. Il a mis le crampon plié dans sa poche pour le garder en souvenir et, au fil des années, il l'a fait couper en petites rondelles pour en faire des répliques miniatures commémoratives. Le dernier crampon bien enfoncé a été envoyé au siège social du CFCP à Montréal, mais il a disparu du bureau du président au cours des années 1940, et l’on ne l'a jamais retrouvé. Par conséquent, le souvenir de Smith, un morceau de fer d’allure peu inspirante, est devenu un symbole national.

Galerie de photos :

Retour au haut de la page